Warning: UPDATE command denied to user 'mafeco'@'10.0.95.113' for table 'mafeco_cache' query: UPDATE mafeco_cache SET data = 'a:180:{s:13:\"theme_default\";s:4:\"deco\";s:13:\"filter_html_1\";i:1;s:18:\"node_options_forum\";a:1:{i:0;s:6:\"status\";}s:18:\"drupal_private_key\";s:64:\"cf9d40a987180a23d720b38259dda6bf06f22eb01553d46a91d434993991f57e\";s:10:\"menu_masks\";a:18:{i:0;i:62;i:1;i:61;i:2;i:59;i:3;i:58;i:4;i:31;i:5;i:30;i:6;i:29;i:7;i:24;i:8;i:21;i:9;i:15;i:10;i:14;i:11;i:11;i:12;i:7;i:13;i:6;i:14;i:5;i:15;i:3;i:16;i:2;i:17;i:1;}s:12:\"install_task\";s:4:\"done\";s:13:\"menu_expanded\";a:0:{}s:9:\"site_name\";s:6:\"Mafeco\";s:11:\"site_slogan\";s:28:\"Ma femme est une économiste\";s:9:\"site_mail\";s:21:\"mafeco.blog@gmail.com\";s:21:\"date_default_timezone\";s:4:\"7200\";s:23:\"user_ in /home/mafeco/www/includes/database.mysql.inc on line 128

Warning: INSERT command denied to user 'mafeco'@'10.0.95.113' for table 'mafeco_watchdog' query: INSERT INTO mafeco_watchdog (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (0, 'php', '%message in %file on line %line.', 'a:4:{s:6:\"%error\";s:12:\"user warning\";s:8:\"%message\";s:1023:\"UPDATE command denied to user 'mafeco'@'10.0.95.113' for table 'mafeco_cache'\nquery: UPDATE mafeco_cache SET data = 'a:1918:{s:2:\\"MB\\";s:2:\\"Mo\\";s:3:\\"php\\";s:3:\\"php\\";s:14:\\"MySQL database\\";s:22:\\"Base de données MySQL\\";s:8:\\"Password\\";s:12:\\"Mot de passe\\";s:18:\\"Save configuration\\";s:28:\\"Enregistrer la configuration\\" in /home/mafeco/www/includes/database.mysql.inc on line 128

Warning: INSERT command denied to user 'mafeco'@'10.0.95.113' for table 'mafeco_watchdog' query: INSERT INTO mafeco_watchdog (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (0, 'php', '%message in %file on line %line.', 'a:4:{s:6:\"%error\";s:12:\"user warning\";s:8:\"%message\";s:1023:\"UPDATE command denied to user 'mafeco'@'10.0.95.113' for table 'mafeco_cache'\nquery: UPDATE mafeco_cache SET data = 'a:146:{s:24:\\"block_admin_display_form\\";a:7:{s:8:\\"template\\";s:38:\\"modules/block/block-admin-display-form\\";s:4:\\"file\\";s:29:\\"modules/block/block.admin.inc\\";s:9:\\"arguments\\";a:1:{s:4:\\"form\\";N;}s:4:\\"type\\";s:6:\\"module\\";s:10 in /home/mafeco/www/includes/database.mysql.inc on line 128

Warning: INSERT command denied to user 'mafeco'@'10.0.95.113' for table 'mafeco_watchdog' query: INSERT INTO mafeco_watchdog (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (0, 'php', '%message in %file on line %line.', 'a:4:{s:6:\"%error\";s:12:\"user warning\";s:8:\"%message\";s:1023:\"UPDATE command denied to user 'mafeco'@'10.0.95.113' for table 'mafeco_cache'\nquery: UPDATE mafeco_cache SET data = 'a:56:{s:6:\\"blocks\\";a:7:{s:11:\\"description\\";s:62:\\"Stores block settings, such as region and visibility settings.\\";s:6:\\"fields\\";a:13:{s:3:\\"bid\\";a:3:{s:4:\\"type\\";s:6:\\"serial\\";s:8:\\"not null\\";b:1;s:11:\\"description\\";s:29:\\ in /home/mafeco/www/includes/database.mysql.inc on line 128

Warning: INSERT command denied to user 'mafeco'@'10.0.95.113' for table 'mafeco_watchdog' query: INSERT INTO mafeco_watchdog (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (0, 'php', '%message in %file on line %line.', 'a:4:{s:6:\"%error\";s:12:\"user warning\";s:8:\"%message\";s:1023:\"UPDATE command denied to user 'mafeco'@'10.0.95.113' for table 'mafeco_cache_filter'\nquery: UPDATE mafeco_cache_filter SET data = '<p><small><br />\\n<p style=\\"text-align:justify\\"> Suite et fin du billet précédent. Notez que suite à une recrudescence de spams et l\\'échec d\\'une solution alternative je me suis vu contraint de proposer des captchas plus difficiles. Je vous conseille de copier vos commentaires avant de répondre in /home/mafeco/www/includes/database.mysql.inc on line 128

Warning: INSERT command denied to user 'mafeco'@'10.0.95.113' for table 'mafeco_watchdog' query: INSERT INTO mafeco_watchdog (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (0, 'php', '%message in %file on line %line.', 'a:4:{s:6:\"%error\";s:7:\"warning\";s:8:\"%message\";s:97:\"array_map() [<a href=\'function.array-map\'>function.array-map</a>]: Argument #2 should be an array\";s:5:\"%file\";s:45:\"/home/mafeco/www/modules/system/system.module\";s:5:\"%line\";i:958;}', 3, '', 'http://mafeco.fr/?q=taxonomy/term/4', '', '54.166.5.230', 1487817022) in /home/mafeco/www/includes/database.mysql.inc on line 128

Warning: INSERT command denied to user 'mafeco'@'10.0.95.113' for table 'mafeco_watchdog' query: INSERT INTO mafeco_watchdog (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (0, 'php', '%message in %file on line %line.', 'a:4:{s:6:\"%error\";s:7:\"warning\";s:8:\"%message\";s:107:\"array_keys() [<a href=\'function.array-keys\'>function.array-keys</a>]: The first argument should be an array\";s:5:\"%file\";s:35:\"/home/mafeco/www/includes/theme.inc\";s:5:\"%line\";i:1712;}', 3, '', 'http://mafeco.fr/?q=taxonomy/term/4', '', '54.166.5.230', 1487817022) in /home/mafeco/www/includes/database.mysql.inc on line 128

Warning: INSERT command denied to user 'mafeco'@'10.0.95.113' for table 'mafeco_watchdog' query: INSERT INTO mafeco_watchdog (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (0, 'php', '%message in %file on line %line.', 'a:4:{s:6:\"%error\";s:7:\"warning\";s:8:\"%message\";s:39:\"Invalid argument supplied for foreach()\";s:5:\"%file\";s:35:\"/home/mafeco/www/includes/theme.inc\";s:5:\"%line\";i:1712;}', 3, '', 'http://mafeco.fr/?q=taxonomy/term/4', '', '54.166.5.230', 1487817022) in /home/mafeco/www/includes/database.mysql.inc on line 128

Warning: INSERT command denied to user 'mafeco'@'10.0.95.113' for table 'mafeco_watchdog' query: INSERT INTO mafeco_watchdog (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (0, 'php', '%message in %file on line %line.', 'a:4:{s:6:\"%error\";s:12:\"user warning\";s:8:\"%message\";s:1023:\"UPDATE command denied to user &#039;mafeco&#039;@&#039;10.0.95.113&#039; for table &#039;mafeco_cache_menu&#039;\nquery: UPDATE mafeco_cache_menu SET data = &#039;a:2:{s:4:\\&quot;tree\\&quot;;a:7:{i:134;a:2:{s:4:\\&quot;link\\&quot;;a:37:{s:14:\\&quot;load_functions\\&quot;;s:0:\\&quot;\\&quot;;s:16:\\&quot;to_arg_functions\\&quot;;s:0:\\&quot;\\&quot;;s:15:\\&quot;access_callback\\&quot;;s:11:\\&quot;user_access\\&quot;;s:16:\\&quot;access_arguments\\&quot;;s:32:\\&quot;a:1:{i:0;s:14: in /home/mafeco/www/includes/database.mysql.inc on line 128

Warning: INSERT command denied to user 'mafeco'@'10.0.95.113' for table 'mafeco_watchdog' query: INSERT INTO mafeco_watchdog (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (0, 'php', '%message in %file on line %line.', 'a:4:{s:6:\"%error\";s:12:\"user warning\";s:8:\"%message\";s:382:\"UPDATE command denied to user &#039;mafeco&#039;@&#039;10.0.95.113&#039; for table &#039;mafeco_cache_menu&#039;\nquery: UPDATE mafeco_cache_menu SET data = &#039;a:2:{s:4:\\&quot;tree\\&quot;;a:0:{}s:10:\\&quot;node_links\\&quot;;a:0:{}}&#039;, created = 1487817023, expire = 0, headers = &#039;&#039;, serialized = 1 WHERE cid = &#039;links:secondary-links:page:taxonomy/term/4:1&#039;\";s:5:\"%file\";s:35:\"/home/mafeco/www/includes/cache.inc\";s:5:\"%line\";i:109;}', 3, '', &# in /home/mafeco/www/includes/database.mysql.inc on line 128
Economie et jeux vidéo | Mafeco

Economie et jeux vidéo

Merchant Price II : L'éthique vénitienne ou un autre esprit du capitalisme (2/2)


Suite et fin du billet précédent. Notez que suite à une recrudescence de spams et l'échec d'une solution alternative je me suis vu contraint de proposer des captchas plus difficiles. Je vous conseille de copier vos commentaires avant de répondre au captcha, sans quoi vous risquez de le perdre en cas de mauvaise réponse.

IV. La phase hirshleiferienne: le marchand vénitien buchananier devenu simple boucanier

Au dernier stade de la concurrence impitoyable entre familles vénitiennes, il s'agit de conserver ses parts de marché en éliminant les navires et les caravanes de son adversaire. Subtilement, en payant des pirates pour qu'ils s'attaquent aux "bons" navires, ou moins subtilement, en embauchant directement des mercenaires pour couler ou capturer les navires marchands de l'adversaire.

A ce moment de la partie, il devient d'ailleurs encore plus intéressant d'avoir le contrôle politique de la cité, puisque cela permet d'utiliser la flotte vénitienne pour protéger ses convois, et l'armée pour chasser les troupes de bandits louées par l'adversaire.

Ce moment de la partie est donc "hirshleiferien", du nom de l'auteur de The darkside of the force: economic foundations of conflict theory (en fait, surtout un recueil d’article, voir aussi ici). Le moyen le plus économique de sauvegarder ses rentes de monopole est d'empêcher par la violence l'entrée de concurrents, voire de prendre leurs richesses, ce qui peut mener à terme soit à un "partage" du marché entre différents territoires, soit à une surenchère dans laquelle une grosse partie des gains termine finalement dans les poches des mercenaires (et des sénateurs). Bonnes vieilles luttes de territoire dont la mafia et l'économie souterraine en général perpétuent jusqu'à nos jours l'antique tradition.


Conclusion

L'intérêt de Merchant Prince II est de combiner un cadre économique relativement riche où le joueur est guidé par la recherche du profit, et un environnement de jeu très peu régulé où de nombreuses approches sont possibles. Le jeu permet d'expérimenter combien la recherche du profit peut être un moteur puissant d'efficacité économique : elle pousse à réduire les coûts (en identifiant des "routes" commerciales minimisant les voyages à vide), à transporter les biens de là où ils sont le plus en abondance vers là où ils sont le plus rares. Ce sont les avantages traditionnels d'un système économique où le volet production est guidé par la recherche du profit. Sauf que celle-ci ne s'arrête pas là. La recherche du profit conduit à prendre des risques en "innovant", en essayant de nouvelles routes et en tentant de découvrir de nouveaux produits. Enfin, elle peut passer par la défense de son pouvoir de monopole, que ce soit en détournant la force publique, ou en utilisant la force privée.

Il y a donc des effets socialement bénéfiques liés à la recherche du profit, et des effets socialement néfastes (et même néfastes pour nos marchands eux-mêmes, lorsqu'ils perdent tous une fortune à embaucher des mercenaires les uns contre les autres). Ce que souligne bien ce jeu, c'est qu'en l'absence d'une régulation externe capable d'interdire les comportements qui relèvent du second cas, la concurrence et ses effets bénéfiques peuvent facilement s'auto-détruire.

En effet, plus on se rapproche d'un cadre concurrentiel (ici, par l'augmentation des "capacités de production", c'est-à-dire du nombre de bateaux), et plus investir dans l'innovation, le lobbying ou la violence devient profitable par rapport à investir dans des capacités de production supplémentaires. Au début l'innovation est le moyen le moins coûteux d'acquérir une situation de monopole, mais on peut penser que dans un secteur donné celle-ci peut aussi devenir de moins en moins intéressante (dans le jeu, une fois que tout est découvert il n'y a simplement plus d'innovation possible). A moins de supposer qu'un secteur puisse être indéfiniment guidé par l'innovation, en l'absence de régulation la concurrence peut mener soit à la monopolisation, soit peut-être à un partage du marché soutenu par un équilibre des forces, partage instable et remis en cause dès que l'équilibre des forces lui-même change (comme le montrent les épisodiques règlements de compte et guerres des gangs de l'économie souterraine). Pour qu'un système économique fonctionne bien, il faut donc que le système politique et judiciaire assure constamment que les formes efficaces de recherche du profit soient moins coûteuses que les formes inefficaces. Cette tâche est de plus en plus ardue au fur et à mesure que le coût d'innover dans un secteur s'accroît, et est évidemment compliquée dans la mesure où un secteur disposant de profits importants peut lui-même faire pression sur le processus politique.


Exemple plus contemporain, le high frequency trading

J'aimerais finir avec un parallèle entre nos marchands vénitiens et le high frequency trading, où l'on retrouve les mêmes phases de recherche du profit, dans un cadre tout de même moins dramatique. Le high frequency trading, ou HFT, est en général assez mal compris parce qu'il recouvre des réalités extrêmement différentes. Une bonne partie de celui-ci correspond très bien à la phase walrassienne : il s'agit d'acheter un titre financier lorsque quelqu'un a besoin de le vendre très vite, et de le garder avant de le revendre à quelqu'un qui a besoin de l'acheter très vite. C'est de l'intermédiation, exactement comme nos marchands. La seule différence est que les marchands servaient d'intermédiaires entre des agents géographiquement éloignés, tandis que le HFT fait de l'intermédiation entre des agents temporellement éloignés. Dans le premier cas parcourir les distances est très coûteux, dans le second cas attendre est très coûteux.

Les firmes utilisant le HFT ont ensuite fait de lourds investissements, entre autres dans un esprit schumpéterien : lorsque la concurrence s'intensifie, investir dans du matériel et des programmes plus performants permet d'être plus rapide, et présent sur davantage de marchés. En étant la seule à permettre d'exécuter un ordre en 50 millisecondes, une firme s'assure un pouvoir de monopole sur les clients qui ont besoin d'une telle rapidité.

Mais cet effet est déjà tempéré par ce qu'on nomme le business stealing effect (déjà présent chez nos marchands à vrai dire) : imaginez deux firmes A et B vendant le même produit, et deux acheteurs 1 et 2. Les deux acheteurs sont prêts à payer 10 euros le bien vendu par les firmes, aussi celles-ci pratiquent-elles un prix de 10 euros, et imaginons pour simplifier que le coût de production du bien soit nul. Imaginons maintenant que, pour un coût de I euros, la firme A puisse augmenter la qualité de son produit, si bien que les acheteurs sont maintenant prêts à payer 15 euros, tandis que le coût de production reste à 10. En investissant et en fixant un prix de 15 euros, la firme A attire les deux acheteurs, et récupère 30 euros au lieu de 10. Elle est donc prête à investir tant que I est inférieur à 20. C'est inefficace : le bien-être des consommateurs n'est augmenté que de 10 euros par l'investissement, le seuil optimal est donc de 10. En d'autres termes, la firme A investit trop. Pourquoi ? Les gains à investir sont ici de deux sortes : A récupère d'abord sur chaque consommateur le surplus de 5 euros lié à la qualité supérieure du produit, mais en plus A récupère aussi le surplus de 10 euros qui auparavant était capté par la firme B, elle "vole" des consommateurs à cette firme grâce à son investissement. Le HFT obéit exactement à cette logique : en investissant pour obtenir davantage de vitesse on satisfait les agents qui ont besoin de rapidité d'exécution, mais en plus on "vole" un grand nombre d'échanges aux autres intermédiaires. Pas étonnant donc que beaucoup estiment que les rapidités d'exécution atteintes semblent déjà si importantes qu'on voit mal l'intérêt économique d'investir pour aller encore plus vite. Joseph Stiglitz (dans cet article) n'hésitait pas d'ailleurs à généraliser ce type de problèmes pour affirmer qu'à l'équilibre il y a trop d'échanges, et qu'une taxe sur les transactions financières permettrait de se rapprocher de l'optimum.

Les problèmes des deux dernières phases de Merchant Prince II sont également présents. Puisqu'on parle de taxe sur les transactions financières, il est peu douteux que beaucoup de lobbying soit fait sur le sujet en coulisses. En effet qui dit taxe dit moins de transactions, donc moins d'échanges intermédiés, donc moins de profit pour les intermédiaires. Signe des temps, l'achat de sénateurs vénitiens a probablement été remplacé par l'achat de sénateurs américains. Surtout, il semblerait qu'effectivement certains algorithmes de HFT aient une fonction plus agressive, visant à exploiter les failles des autres algorithmes ou à les tromper pour extraire davantage de profit. On est là dans la dimension hirshleiferienne de ce secteur, qui existe mais ne doit pas faire oublier que malgré tout la fonction walrassienne reste présente : les marchés semblent bien être davantage liquides grâce à ce type d'intermédiation. J'espère avoir le temps un jour d'écrire un billet plus sérieux faisant le point sur ce que l'on sait du HFT (avec même des articles empiriques, pour une fois).

Syndiquer le contenu